FRUIT DE L'ESPRIT ET APOLOGETIQUE : LA PATIENCE

Yannick Imbert

La patience exige enfin que nous renoncions à notre complexe messianique.

NOS 3 FAÇONS DE DISSIMULER LA MORT

Trevin Wax

De tous temps on a cherché à dissimuler la mort. Pourquoi Jésus change tout ?

NE GASPILLONS PAS NOTRE CANCER

John Piper

"J’ai rédigé ces quelques lignes la veille de mon opération d’un cancer de la prostate. Je croyais alors, comme je le crois aujourd’hui, que Dieu peut guérir par miracle, ou par le biais de la médecine..."

MÉDITER À L'ÈRE DU NUMÉRIQUE : OUI ET NON AU CHANGEMENT !

Dominique Angers

Pourquoi faut-il trouver un heureux mélange d’ancien et de nouveau lorsqu'on médite la Bible ?

LE PROBLÈME DE L'IDOLÂTRIE DANS NOS CULTES

John Piper

Notre plus grand problème, quand il s’agit de l’adoration de Dieu, ne se trouve pas en dehors de nous.

1.
2.
3.
4.
5.
6.

Actualités


Catéchisme de Heidelberg – 35ème dimanche

Sun, 31 Aug 2014 07:00:04 +0000

Note de l’éditeur : chaque dimanche, Évangile 21 vous propose de découvrir le Catéchisme de Heidelberg (lien vers les autres dimanches).

Q.96. Que Dieu demande-t-il dans le deuxième commandement ?

Que nous ne représentions Dieu en aucune manière1 et que nous ne lui rendions aucun autre culte que celui qu’il a commandé dans sa Parole2. 1. Deut. 4:15-19,23-24; És. 40:18-25; Ac. 17:29; Rom. 1:22-23. 2. Lév. 10:1-7; Deut. 12:30-32; 1 Sam. 15:22-23; Matt. 15:9; Jean 4:23-24.

Q.97. Ne faut-il donc faire aucune image ? Nous ne pouvons ni ne devons représenter Dieu d’aucune manière.

Et, si nous pouvons représenter les créatures, Dieu nous défend cependant de faire ou de posséder aucune image pour l’honorer ou l’employer au culte divin1.

1. Ex. 23:24; Ex. 34:13-14,17; Nomb. 33:52; Deut. 4:23; Deut. 7:5; Deut. 12:3; 2 Rois 18:3-4.

Q. 98 Mais les images ne pourraient-elles pas être tolérées dans les églises comme livres pour les ignorants ?

Non, car nous ne devons pas être plus sages que Dieu qui veut instruire son peuple non par des idoles muettes1, mais par la prédication vivante de sa Parole2.

1. Jér. 10:8; Hab. 2:18-19. 2. Rom. 10:14-17; 2 Tim. 3:16-17; 2 Pi. 1:19.

  lire la suite

Fruit de l’Esprit et apologétique : la patience

Thu, 28 Aug 2014 07:00:11 +0000

Je ne sais pas ce que vous pensez, mais c’est la patience, cette dimension du fruit de l’apologétique qui nous posera probablement le plus de problèmes.  D’ailleurs, je pense que c’est une vertu qui donnera du mal à beaucoup d’apologètes : notre société nous pousse à toujours plus d’activisme, à toujours plus de rapidité. Il va sans dire qu’elle ne nous encourage pas à « prendre le temps ». La patience n’est pas une vertu de la société contemporaine.

La patience de Dieu

Et cependant, la patience de Dieu est centrale dans son attitude envers nous. Dieu est un Dieu patient, qui fait grâce. Il est « compatissant et clément, patient et grand par la fidélité et la loyauté » (Exode 34.6 ; cf. Psaumes 86.15). Dieu est patient, lent à la colère, lent dans son jugement. Dieu est prompt à pardonner : malgré toutes les fautes de son peuple ainsi que les nôtres, il nous pardonne encore et toujours. Oui, Dieu est patient, lent à juger : « Considérez que la patience de notre Seigneur est votre salut, comme Paul, notre frère bien-aimé, vous l’a aussi écrit selon la sagesse qui lui a été donnée. » (2 Pierre 3.15)

Dieu n’est donc pas ce Dieu arrogant, plein de haine et de jugement dont parle Richard Dawkins :

« Le Dieu de l’Ancien Testament est sans doute le personnage le plus désagréable de toutes les histoires de fiction : jaloux et fier de l’être ; mesquin, injuste, rancunier et obsédé du contrôle ; adepte de l’épuration ethnique, vindicatif et assoiffé de sang ; misogyne, homophobe, raciste, infanticide, génocide, filicide, pestilentiel, ...   lire la suite

Nos 3 façons de dissimuler la mort

Tue, 26 Aug 2014 07:00:32 +0000

De tous temps on a cherché à dissimuler la mort. Apparue suite à la chute, elle s’est sournoisement imposée par la langue séductrice du serpent.

Lors du premier matin de Pâques, les femmes qui se rendaient au tombeau ont essayé de le faire.  Sachant bien ce qu’elles trouveraient là – un corps en phase de décomposition – elles amenaient avec elles des huiles aromatiques pour masquer l’odeur de la mort.

En étant un tant soit peu honnête avec nous-mêmes, on remarque que ce que les femmes ont entrepris de réaliser ce jour-là, ne diffère aucunement de ce que la plupart d’entre nous essayons de faire régulièrement : dissimuler la puanteur de la mort ! On se bouche le nez et les oreilles, on ferme les yeux… Tout pour ne pas penser à l’horreur de la mort !

Comment essayons-nous de dissimuler la mort ? D’une des trois façons suivantes !

1. Nous ignorons la mort

Je connais des personnes qui évitent les enterrements et qui n’ont jamais vu de dépouilles. Elles refusent de faire un testament ou d’organiser leurs obsèques. L’idée même d’y penser leur est insupportable.

On essaie par tous les moyens d’ignorer la mort, mais elle, ne nous ignore pas ! On veut en éloigner la réalité et se remplir l’esprit de pensées agréables. On s’attache au fameux dicton : « loin des yeux, loin du cœur ! »

On ressemble au propriétaire de la parabole du riche insensé. Tout comme lui, on veut construire de grands greniers pour entasser notre blé et avoir beaucoup d’argent… Mais à la fin, on n’aura besoin que de quatre planches !

2. ...   lire la suite

Recensions